Jeudi 6 août 2015 à partir de 17 h | GRATUIT // August 6, 2015 starting at 5 pm | FREE

Gilles MathieuLe Festival Songes d’été de Val-David fait revivre l’ambiance et la ferveur des débuts de la Butte à Mathieu de Val-David. Une soirée hommage au fondateur Gilles Mathieu, le 6 août à la petite gare dès 17h, débutera les festivités avec une foule d’artistes invités, dont Mathieu Mathieu, chansonnier et fils de Gilles, qui se produira en spectacle. Pendant deux jours, des prestations animeront la scène de la petite gare et les bars du village. Expositions, décors, kiosques, photos, tournages et témoignages sont aussi de la fête. Quoi de mieux que de partager et stimuler un nouvel alliage entre les artistes d’hier et de la relève en se rassemblant, en partageant et en s’inspirant!

Gilles Mathieu, aujourd’hui âgé de 82 ans, toujours actif et toujours aussi amoureux et fou de la chanson québécoise et des artistes, sera bien sûr présent en nous présentant sa collection de photos et accueillera avec plaisir le public, comme il a toujours su si bien faire à la Butte. Cet homme au charisme fou auprès des artistes ne se lasse pas d’aimer Val-David et nous voulons lui rendre hommage pour avoir stimulé la vie artistique et culturelle de Val-David et du Québec tout entier.

Cette fête est aussi un hommage aux sources de notre identité québécoise, aux origines et à l’émergence de la culture francophone du Québec alors que la Butte à Mathieu fut un berceau d’émergence et de création. La fête hommage à la Butte à Mathieu et à son fondateur Gilles Mathieu, est l’occasion de partager un moment mémorable dans l’histoire du village de Val-David et du Québec.

La petite histoire de la « Butte »

Spectacle à la Butte

Spectacle à la Butte

En 1959, dans le bouillonnement de la révolution tranquille et dans la foulée des baby-boomers, débute une des plus fabuleuses histoires du Québec : l’ouverture de la Butte à Mathieu et la naissance de la chanson francophone du Québec. Les artistes sortent de l’ombre, Gilles Mathieu invite tous les artistes qu’il déniche ou entend : c’est l’émergence de nouveaux patriotes de la parole et de la musique francophone naissante au Québec qui monte à la butte, nouveau lieu culte des artistes. Ces jeunes et moins jeunes artistes ont été propulsés dans leur art grâce à Gilles Mathieu. Lui-même artiste, amant de la chanson et visionnaire, il créa la première et la plus populaire des boîtes à chansons du Québec. Poètes, comédiens, mimes, peintres, sculpteurs, bijoutiers, céramistes, musiciens, interprètes, et chansonniers affluent et s’y côtoient. Pour ne citer qu’un exemple et pour les faire connaître, Gilles invita les jeunes Vigneault, Charlebois, Gauthier, Moreau, à se produire en première partie du spectacle de Félix Leclerc…

La Butte à Mathieu a été un lieu de prédilection pour les arts et pour les grands rassemblements d’artistes où l’esprit de liberté et d’expression a convergé. Dans les premières années, La Butte à Mathieu est vite devenue un incontournable pour les artistes de la scène du Québec et d’Europe. Tout artiste devait passer par la Butte. Chaque spectacle recevait 500 spectateurs, et parfois deux représentations par soir à salle comble. Le P’tit train du Nord était bondé tous les week-ends. Les étudiants de Montréal montaient sur le pouce ou en autobus. Les familles et la jeunesse québécoise (et d’ailleurs au Canada et d’Europe) y affluaient en tout temps. Ainsi attirés, plusieurs artistes sont venus vivre et s’établir à Val-David. Le village se transforma, et la tradition artistique et culturelle se poursuivit. La Butte à Mathieu donna un élan foudroyant à la naissance des boîtes à chansons à travers le Québec, dans le style de la Butte avec ses décors de filets de pêche, de nappes à carreaux, d’antiquités et de chandelles plantées sur des bouteilles de Chianti. La Butte à Mathieu stimulera également le rassemblement et la formation d’associations d’artistes de tous arts, en collaborant à plusieurs expositions d’artistes et artisans sur les lieux mêmes de la Butte.

Appel à tous
Les personnes désirant témoigner de leur vécu à la Butte ou ayant entendu parler de la Butte assez pour en avoir été témoins (comme par exemple les jeunes et moins jeunes du village qui ne pouvaient assister aux spectacles de la Butte car le curé leur défendait) pourront le faire via vidéo au cours du festival ou lors d’un kiosque du Festival.

Au plaisir de vous y voir!

Nicole Deschamps
Porte-parole et archiviste pour Gilles Mathieu