Jeudi 6 août 2015 à 21 h | GRATUIT // Wednesday, August 6, 2015 at 9 pm | FREE

L’équipe de Songes d’été est heureuse, voire émue, de faire revivre aux festivaliers l’ambiance et la ferveur des débuts de la Butte à Mathieu de Val-David. Une soirée hommage dédiée au fondateur, Gilles Mathieu, se déroulera jeudi le 6 août à la petite gare dès 17h.  Parmi les festivités, Mathieu Mathieu, interprétera des chansons du temps de la Butte, accompagné du contrebassiste Benoit Converset, à 21 h en l’honneur de son père.

Mathieu Mathieu

Mathieu Mathieu
Alors voilà, je m’appelle bel et bien Mathieu Mathieu. Ce n’est pas une farce. C’est mon vrai nom. Je suis né à Val-David où mon père tenait, dans les années 60-70, une boîte à chanson dans laquelle plusieurs chanteurs et artisans ont vécu leurs débuts. Mais je n’ai rien connu de tout cela. La Butte a fermé quand j’avais trois ans. J’ai plutôt grandi dans le Nord de Montréal, sur le bord de la rivière des Prairies, pas loin de la prison de Bordeaux.

Vers l’âge de dix ans, je suis entré dans les Petits chanteurs du Mont-Royal. C’est là que j’ai commencé à apprendre le piano et le chant. Plus tard, je me suis retrouvé au Collège Bourget de Rigaud comme pensionnaire. C’est là que la musique devint une magnifique bouée me conférant un statut enviable. Mon groupe, Les Flamands Foudroyants, où le comédien Partick Drolet tenait la basse, y fit fureur avec sa chanson « Viens vers le Seigneur ».

Ensuite, après quelques études inachevées en lettres et en musique, je me suis lancé dans plusieurs aventures musicales. J’ai d’abord eu un groupe de musique pseudo médiéval : Trou et Badour. Avec cette formation, nous avions trouvé une bonne méthode pour donner des spectacles. En arrivant le matin dans un nouveau village, nous cognions à toutes les portes des maisons et nous invitions les villageois à l’église où nous donnions un spectacle le soir même. Que de grands souvenirs!

J’ai bien fini par produire, en 2003, un premier album intitulé Les grands espaces, puis un autre nommé La gloire est morte en 2007, dont la chanson intitulée « Cette ville » a heureusement été remarquée par la compagnie de disque Putumayo… J’ai, par la suite, récolté quelques prix, dont celui de la chanson primée Socan, en collaboration avec le compositeur Danny Mozerol. Je suis également arrivé bon deuxième aux Francouvertes de Montréal.

En passant, dans ma vie, j’ai aussi été père Noël, bonhomme sandwich, planteur d’arbres, professeur de musique, plongeur (dans des restos), vendeur de saucisses, disquaire, serveur, vendangeur, coach de cheval pour aveugles, aide en désintoxication et marchand de crème glacée.

mahtieumathieu.com